Counselling ou Counseling 

➤ Counselling avec un ou deux ‘L’, quelle différence ?

Le terme de counselling (2 ‘L’), utilisé dès le début du vingtième siècle aux USA lors de la grande crise économique, a été adopté et popularisé par Carl Rogers pour rassembler les différentes formes d'accompagnement centré sur la personne, du coaching à la psychothérapie de soutien. Cette dernière est exercée par les counsellors, afin de la distinguer de celle exercée par les psychologues cliniciens et les psychiatres — En France les counsellors se confondent souvent avec les psychopraticiens.

On the other side of the pond, le mot Counselling a rapidement perdu un ‘L’ et s’est teinté d’habitudes culturelles. Ainsi, au sens nord-américain, le counseling (1 ‘L’) est souvent plus prescriptif, plus interventionniste, plus focalisé sur l’objectif voire le conseil, que le counselling (2 ‘L’) au sens britannique et européen, moins ‘pushy’, moins intrusif, plus centré sur le client et l’éveil de ses capacités à atteindre l’objectif qu’il s’est fixé par lui-même, plus conscient et respectueux de son rythme propre. 

Toutes les nuances existant entre les deux formes, c’est le counsellor qui s’adapte en temps réel aux besoins et demandes de son client. Et si le Counsellor ne se transforme jamais en Conseil pur et dur, en revanche il peut ‘tenir conseil’ avec son client comme tout bon coach. 


Réserver une séance individuelle ou en stage collectif à Annecy/Genève/Lausanne, Luxembourg, Strasbourg, Bayonne/Bordeaux, Paris

Demande de contact à Annecy/Genève/Lausanne, Luxembourg, Strasbourg, Bayonne/Bordeaux, Paris



© 2010, NICE-2CU® PLtd pour NICE-TCC® à Genève, Luxembourg, Bayonne, Paris, Strasbourg • Tous droits réservés • Nous contacterMentions légales